Principales causes des accidents de la circulation

L'inattention, l'alcool et une vitesse inadaptée sont les principales causes d'accidents sur les routes vaudoises en 2016. La police souhaite attirer l'attention du public sur la problématique des smartphones, en tant que premier vecteur d'inattention. Elle s'inquiète aussi de constater une recrudescence des accidents mortels consécutifs à la consommation d'alcool.

Tags : Accident | Conduite | Danger | sécurité | Vitesse

Les causes d'accident

La police dénombre quelque 4'659 accidents de la circulation sur les routes vaudoises en 2016. Cela représente une augmentation de 9,4% par rapport à 2015, qui était une année record. Globalement, la tendance des accidents est stable si on compare le chiffre de 2016 avec la moyenne des dix dernières années. Les principales causes des accidents sont l’inattention, l’influence de l’alcool et la vitesse inadaptée. Le non-respect des distances de sécurité se situe juste derrière. L’alcool est revenu la première cause des accidents mortels, alors qu’elle était en recul depuis plusieurs années. Bon nombre de ces accidents pourraient être évités, c’est pourquoi la police continue d’investir dans la prévention et dans la répression des comportements inadéquats.

Inattention

À une époque où les smartphones et autres appareils tactiles ont envahi notre quotidien, il est indispensable de sensibiliser les usagers de la route sur les dangers qu’ils encourent en les utilisant alors qu’ils conduisent. Poser les yeux sur son téléphone pour y lire une quelconque notification, c’est détourner son attention de la route. Autrement dit, c’est comme si le conducteur fermait les yeux pendant plusieurs secondes. Ces quelques secondes d’inattention sont très dangereuses car elles augmentent le risque de commettre un accident. N’oubliez jamais que c’est l’imprévisibilité qui caractérise la circulation routière. Les notifications peuvent attendre, pas la voiture qui freine devant vous. En 2016, 708 accidents nécessitant un constat de police ont eu lieu à cause d’automobilistes distraits. Ce chiffre ne représente que la pointe de l'iceberg, puisque beaucoup de touchettes se sont réglées à l’amiable, ne nécessitant aucun constat de police.

Alcool – altération des capacités

L’alcool reprend du terrain en tant que cause principale des accidents mortels. Six personnes ont perdu ont perdu la vie sur la route en 2016 en raison de leur consommation d’alcool, contre trois en 2015. Il est nécessaire de rappeler qu’entre boire ou conduire, il faut choisir. Sachez aussi que toute substance susceptible de réduire vos capacités sont proscrites, dès lors que vous prenez le volant. Les stupéfiants sont les premières concernées, mais les médicaments peuvent aussi réserver des surprises. À cet égard, il est indispensable de consulter la notice d’emballage précisant le bon comportement à adopter. Certains peuvent indisposer la personne à conduire pendant plusieurs heures. La loi stipule clairement que le conducteur doit être en pleine possession de ses capacités physiques et psychiques.  En outre, on la mésestime souvent, mais la fatigue peut jouer des mauvais tours. Prévoyez du temps pour vos trajets en y incluant des pauses qui vous permettent de vous reposer.

Vitesse

Contre toute attente, ce ne sont pas les dépassements de vitesses qui causent le plus d’accident, mais le fait de rouler à une vitesse inadaptée. La distinction est en effet très importante, puisque c’est la faculté à adapter votre vitesse aux circonstances qui fera de vous un as de la route. La vitesse autorisée constitue un plafond qu’il est proscrit de dépasser, mais n’est rien de plus qu’une indication : vous avez la responsabilité d’adapter votre vitesse aux circonstances. Vous devez tenir compte des propriétés de votre véhicule, de son chargement, du trafic, de la météo etc. Adapter sa vitesse, c’est être maître de son véhicule et maximiser l’anticipation.

 

Articles liés